Poème 'La maisonnette blanche' de Jules LAFORGUE dans 'Premiers poèmes'

La maisonnette blanche

Jules LAFORGUE
Recueil : "Premiers poèmes"

Rondel.

Ce serait une maison blanche,
Tuiles roses et volets verts,
Dans l’azur calme et le grand air,
Là-bas, sur ce coteau qui penche.

A ma fenêtre, dans les branches,
Je cisèlerais de beaux vers.
Tuiles roses et volets verts :
Ce serait une maison blanche.

Là, seul, je passerai[s] dimanches,
Jours de semaine, étés, hivers,
Et du haut de mon belveder
Je goûterais cette revanche,
O Sort, d’avoir ma maison blanche !

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto