Poème 'La mort du petit chaton' de guillaumePrevel

La mort du petit chaton

guillaumePrevel

Couché sur le bord du chemin sur le flanc
Figé par la torpeur estivale
Le petit chaton (pauvre et frêle animal)
Au pelage tigré marron et blanc

Semble s’être allongé pour dormir
Mais pas une respiration
Ne soulève ses côtes d’une animation
Pourtant sa petite tête posée sur le gravier semble sourire

Des chatouillis que lui font de grosses mouches
En entrant dans sa gueule à moitié close
D’où s’échappe le bout de sa langue rose

Petit animal, jeune chaton
Petit être de poils, fragile et mignon
Fallait-il donc que tu naisses pour si tôt mourir?

28 Juin 2015

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS