Poème 'La Parole' de Paul ÉLUARD dans 'Répétitions'

La Parole

Paul ÉLUARD
Recueil : "Répétitions"

J’ai la beauté facile et c’est heureux
Je glisse sur les toits des vents
Je glisse sur le toit des mers
Je suis devenue sentimentale
Je ne connais plus le conducteur
Je ne bouge plus soie sur les glaces
Je suis malade fleurs et cailloux
J’aime le plus chinois aux nues
J’aime la plus nue aux écarts d’oiseau
Je suis vieille mais ici je suis belle
Et l’ombre qui descend des fenêtres profondes
Épargne chaque soir le cœur noir de mes yeux.

Poème préféré des membres

FAB a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Arbres des jardins
    ------------

    Je vous ai traversés, jardins inégalés,
    Des feuilles j’entendais les muettes paroles ;
    Assez simple est leur style, elles n’ont pas d’école,
    On ne les voit jamais leur culture étaler,

    Ni dans les Facultés en thèse s’enrôler.
    Ni, pour passer le temps, forger d’obscurs symboles.
    Ces feuilles sans lourdeur qui dans le vent s’envolent
    Sentent venir l’hiver, sans pourtant s’affoler.

    Dans ces jardins, j’appris mille charmantes choses
    En observant les fleurs qui s’y trouvent encloses,
    Y compris la pensée, y compris le souci.

    Cet endroit qu’en hiver le vent trouble et dérange,
    Mon esprit l’aime tel que les saisons le changent,
    Mesurant le bonheur que j’ai de vivre ici.

Rédiger un commentaire

Paul ÉLUARD

Portait de Paul ÉLUARD

Paul Éluard, de son vrai nom Eugène Émile Paul Grindel (14 décembre 1895 à Saint-Denis – 18 novembre 1952 à Charenton-le-Pont ), est un poète français. C’est à l’âge de vingt et un ans qu’il choisit le nom de Paul Éluard, hérité de sa grand-mère, Félicie. Il adhère au dadaïsme et est l’un des... [Lire la suite]

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS