Poème 'L’amante' de guillaumePrevel

L’amante

guillaumePrevel

Es-tu des deux la plus aimée?
Celle à qui l’on offre les plus beaux présents
Et qui ne souffre pas des enfantements
Es-tu la sainte passion adorée?
Celle pour qui l’on meurt à ses pieds?

Ou souffres-tu comme toutes les femmes?
De l’abandon et de la solitude
Malgré ton air fier et la certitude
De ton regard où brûle la flamme
Du désir; pour laquelle certaines te blâment

Connais-tu les affres du doute?
Les soirs où tu es délaissée
Par ton amant au plaisir lassé
Qui tient vraiment l’autre sous sa coupe?
Es-tu vraiment des deux la plus aimée?

1 septembre 2013

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS