Poème 'L’attente' de marisolle

L’attente

marisolle

Attendre,
tendre les mains, le coeur, vers ce qui sera.
espérer, oeuvrer, sans regret, sans remord
et poursuivre la route sans fléchir, souffrir.
Chaque étape fut si dure, sur ce chemin
parsemé de pièges et de leurres qu’on
prend vite pour vérité parce que le coeur
se trompe et crée un fantasme d’irréalité.
Attendre
encore et encore, jour après jour, et parfois
croire que le but est proche.
Il est là, je le touche du bout des doigts
mais la main retombe, ce n’est pas cela.
Pas encore, combien de fois n’ai-je pas
dit cette phrase, découragement, frustration
grignotage, élagage, dépeçage, aux ordures
les sentiments, les souffrances, les colères.
Un jour vient, cependant, jour de lumière où
enfin, le but est visible, alors on gratte,
on fait place nette, pour cette nouveauté,
cette merveille tant désirée, tant cherchée
et elle se pose sur vous, comme un bien
précieux que l’on garde indéfiniment,
une fois qu’on l’a trouvé : LIBERTE.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS