Poème 'L’aube sera blanche' de guillaumePrevel

L’aube sera blanche

guillaumePrevel

Nous ne nous dirons plus jamais rien
C’est ainsi! c’est triste! c’est la vie
Le matin très tôt, juste après la nuit
Je viendrai à ta rencontre comme font les chiens

Fidèles parmi les âmes fidèles
L’aube sera blanche
Et me rappellera les dimanches
Silencieux où tu venais si belle

Alors malheureux de souvenirs
J’irai sur les chemins
Une fleur à la main

Afin de te l’offrir au delà de la mort
Sur la tombe où, à présent prisonnière, tu reposes
J’y laisserai mes regrets à travers cette rose.

25 FÉVRIER 2018

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS