Poème 'Le ghazel' de Claudel

Le ghazel

Claudel

Dans l’oasis d’amour, on donne
Un vin de rose pour la femme ;
Ça provoque un feu, une flamme
Dans une gorge vigneronne.

Pour l’amour : la rose d’automne
Et le vin : pour le corps et l’âme.
Ah, ne le dites à personne !

J’ai le béguin pour la madone
Dans ce désert vierge où se trame
Un amour éphémère, infâme,
Car la belle Dame est un homme.

Je fus l’artisan de mon drame.

Tous droits réservés © Claude Lachapelle / Mars 2019

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS