Poème 'Le mendiant' de Claudel

Le mendiant

Claudel

Ô, accroupi dans son coin glacé,
Quêtant une rare lueur chaude ;
Zzz ! Il sommeillait dans son lit chauve
Rêvassant à l’imminent été.
Dors, homme cartonné, jusqu’à l’aube !

Et dédaignant le regard passant,
Hurlera-t-il comme un lévrier
Sous le ciel givré de février
À quémander un os alléchant
Qui rongera comme un ratier ?

Ô, espérant une aumône heureuse,
Il entendit un clic argenté
Venant de sa tasse de café ;
Une galante âme généreuse
Lui offrit sa part d’humanité.

Tous droits réservés © Claude Lachapelle / Janvier 2019

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS