Poème 'Le parc du château' de CathyVole

Le parc du château

CathyVole

Dimanche, quinze août, dans le parc du château
A quelques kilomètres de la ville.
Des promeneurs, rares, pic-niquent tranquilles
Autour du miroir d’eau. Il fait beau.

Devant moi s’élance une de ces perspectives
Digne d’un grand tableau. Mon oeil la suit:
Sous l’arche sombre d’une allée d’ogives
Entre les grands hêtres s’étire la nuit

Jusqu’à l’horizon où s’ouvre une porte…
Là le jour jaillit dans un halo blanc
Point où aboutit la plus haute note
De cette partition faite d’un seul élan

Face à ce spectacle mon oeil me délivre
Mes contours s’effacent et je bois le beau
Comme un élixir, ou comme on s’enivre
En humant l’air pur un matin très tôt

Août 2016

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS