Poème 'Le Repos en Egypte' de Albert SAMAIN dans 'Symphonie héroïque'

Le Repos en Egypte

Albert SAMAIN
Recueil : "Symphonie héroïque"

La nuit est bleue et chaude, et le calme infini…
Roulé dans son manteau, le front sur une pierre,
Joseph dort, le coeur pur, ayant fait sa prière ;
Et l’âne à ses côtés est comme un humble ami.

Entre les pieds du sphinx appuyée à demi,
La vierge, pâle et douce, a fermé la paupière ;
Et, dans l’ombre, une étrange et suave lumière
Sort du petit Jésus dans ses bras endormi.

Autour d’eux le désert s’ouvre mystérieux ;
Et tout est si tranquille à cette heure, en ces lieux,
Qu’on entendrait l’enfant respirer sous ses voiles.

Nul souffle… La fumée immobile du feu
Monte ainsi qu’un long fil se perdre dans l’air bleu…
Et le sphinx éternel atteste les étoiles.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Le fils du charpentier avec le sphinx plaisante :
    Entre monstres sacrés règne la bonne entente.

  2. Porc idéaliste
    ---------

    C’est un auguste porc, amateur d’infini,
    Il y fut entraîné par le coq de Saint Pierre ;
    Dans un livre de messe il apprit des prières,
    Un Père du désert l’a choisi pour ami.

    Avec le porc bouddhiste il va boire un demi,
    Sans oublier, bien sûr, de bénir cette bière ;
    Dans la nuit de ce monde il croit à la lumière,
    Il ne réveille point les démons endormis.

    L’espérance l’anime et brille dans ses yeux,
    Même encore aujourd’hui, maintenant qu’il est vieux ;
    Son âme sur les flots danse comme une voile.

    Son esprit est de braise et son coeur est de feu,
    Son oraison du soir monte dans le ciel bleu ;
    Empli de gratitude, il dort sous les étoiles.

Rédiger un commentaire

© 2022 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS