Poème 'Le tiers chant' de Louis ARAGON dans 'Le Fou d'Elsa'

Le tiers chant

Louis ARAGON
Recueil : "Le Fou d'Elsa"

Te prendre à Dieu contre moi même
Étreindre étreindre ce qu’on aime
Tout le reste est jouer aux dés

Suivre ton bras toucher ta bouche
Être toi par où je te touche
Et tout le reste est des idées

Je suis la croix où tu t’endors
Le chemin creux qui pluie implore
Je suis ton ombre lapidée

Je suis ta nuit et ton silence
Oubliée dans ma souvenance
Ton rendez-vous contremandé

Te prendre à Dieu contre moi même
Étreindre étreindre ce qu’on aime
Tout le reste est jouer aux dés

Suivre ton bras toucher ta bouche
Être toi par où je te touche
Et tout le reste est des idées

Le mendiant devant ta porte
Qui se morfond que tu ne sortes
Et peut mourir s’il est tardé

Et je demeure comme meurt
A ton oreille une rumeur
Le miroir de toi défardé

Te prendre à Dieu contre moi même
Étreindre étreindre ce qu’on aime
Tout le reste est jouer aux dés

Suivre ton bras toucher ta bouche
Être toi par où je te touche
Et tout le reste est des idées

Poème préféré des membres

JuCharline83 a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. la plus belle chanson de jean ferrat qui m a fait aimer la poesie . Une emotion a chaque fois que je recite ces mots .... Inoubliables

  2. Magnifique chanson. Ou j'ai le plaisir de l interpréter en public l ors de mes spectacles
    Avec bien plusieurs titres , comme l amour est cerise. Ma môme on ne voit pas le temps passer pauvre Boris aimer à perdre la raison. La femme est l avenir de l homme la montagne. Ma France etc.....
    Si vous désirez me connaître voici mon tel 0689267473

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS