Poème 'Les Hiboux' de Robert DESNOS dans 'Chantefables'

Les Hiboux

Robert DESNOS
Recueil : "Chantefables"

Ce sont les mères des hiboux
Qui désiraient chercher les poux
De leurs enfants, leurs petits choux,
En les tenant sur les genoux.

Leurs yeux d’or valent des bijoux,
Leur bec est dur comme cailloux,
Ils sont doux comme des joujoux,
Mais aux hiboux point de genoux !

Votre histoire se passait où ?
Chez les Zoulous ? les Andalous ?
Ou dans la cabane Bambou ?
À Moscou ou à Tombouctou ?
En Anjou ou dans le Poitou ?
Au Pérou ou chez les Mandchous ?

Hou ! Hou !

Pas du tout c’était chez les fous.

Poème préféré des membres

deleage a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Robert Desnos tes poèmes sont magnifiques surtout les hiboux franchement j'adore

  2. j adore trop lool

  3. j'adore le poéme les hiboux tout rime et ses mi avec cailloux.. se que j'ai apris dans me leçons en ce2

  4. Ce sont les oncles des crapauds
    Qui tricotèrent sans repos
    Pour leurs neveux, des oripeaux,
    Puis s’en allèrent au tripot.

    Voyant les couleurs du drapeau,
    Ils soulevèrent leur chapeau,
    Et même ils ont offert un pot
    Aux conseillers municipaux.

    Ensuite ils montent une expo
    De grands portraits épiscopaux
    Tracés sur des feuilles d’impôts.

    Mais cette histoire est du pipeau !
    Nos lecteurs, fidèle troupeau,
    Ne gobent point de tels propos.

Trackbacks
  1. Trois sortes de fous | Pays de poésie

Rédiger un commentaire

Robert DESNOS

Portait de Robert DESNOS

Robert Desnos est un poète français, né le 4 juillet 1900 à Paris et mort du typhus le 8 juin 1945 au camp de concentration de Theresienstadt, en Tchécoslovaquie à peine libéré du joug de l’Allemagne nazie. Autodidacte et rêvant de poésie, Robert Desnos est introduit vers 1920 dans les milieux littéraires modernistes et... [Lire la suite]

© 2014 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto