Poème 'Le Pélican' de Robert DESNOS dans 'Chantefables'

Le Pélican

Robert DESNOS
Recueil : "Chantefables"

Le Capitaine Jonathan,
Étant âgé de dix-huit ans,
Capture un jour un pélican
Dans une île d’Extrême-orient.

Le pélican de Jonathan,
Au matin, pond un œuf tout blanc
Et il en sort un pélican
Lui ressemblant étonnamment.

Et ce deuxième pélican
Pond à son tour, un œuf tout blanc
D’où sort, inévitablement
Un autre qui en fait autant.

Cela peut durer pendant très longtemps
Si l’on ne fait pas d’omelette avant.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Je suis en CM1 et cette poesie est trop bien

  2. :Le Capitaine Piaf-Tonnerre,
    Étant presque sexagénaire
    Capture un jour un lézard vert
    À la lisière du désert.

    Le lézard vert de Piaf-Tonnerre
    Pondit un oeuf dans l'aube claire ;
    Il en sortit un lézard vert
    Qui lui ressemblait comme un frère,

    Et ce deuxième lézard vert
    Pond, à son tour, un oeuf tout vert
    D'où sort, sans aucun commentaire,

    Un autre, au geste similaire.

    Cela peut durer tout l'hiver
    Ou même, autant que l'univers.

  3. Il est temps qu'on inscrive Cochonfucius au programme du CM1 !

    (Certes, certains grincheux chipoteront surement sur les basculements gratuits entre présent et passé simple...)

  4. Et puis Piaf-Tonnerre n'est point capitaine.

  5. Cher jpb01,

    Hors des critiques sarcastiques sans aucun intérêt, j'attends de voir ce que vous êtes capable de produire. Seriez-vous un de ces critiques impuissants qui meurent de jalousie devant les créateurs? J'attends quelque éclairage de votre part. Il existe un terme en français pour vous définir: cuistre.

    A vous lire.

  6. Cuistre ?
    çA rime avec huitre ______________Vl'an !

  7. Quand je disais « Il est temps qu'on inscrive Cochonfucius au programme du CM1 ! », je voulais dire que son poème valait bien celui de Desnos et méritait donc qu'on inscrive sa poésie au programme du CM1 ! (cf. le premier commentaire)
    (Certes, en me relisant, ça n'est pas clair du tout. Vous aviez compris qu'il fallait l'envoyer lui au CM1. Absolument pas ! J'espère que lui l'avait compris comme je pensais.)

    Cela dit, apparemment ici toute critique, du moins envers certain, se voit punie de lynchage... Bah.

  8. Bien sûr que c'était un compliment de jpb01 pour Cochonfucius (même si, en effet, - et après relecture - la phrase d'origine pouvait malheureusement être mal interprétée).

    jpb01 a beaucoup de productions à son actif, et est l'auteur d'un magnifique site qu'il a couché en partie sur papier.

    Heureusement, les artistes savent se comprendre, car avec Cochonfucius et jpb01, nous avons de grands talents!

  9. Dans mon métier, les mots ont un sens. La forme est importante. L'ambiguité est source de malentendus. L'importance d'exprimer clairement sa pensée.

  10. Esther : nous n'avons pas la même conception de la poésie. Mais ce n'est pas grave.

    Pour moi, les mots sont tous plus ou moins ambigus, flous. Sauf dans des publications scientifiques et choses comme ça. Qui plus est, par leur sonorités, ils appellent d'autres mots. L'art poétique consiste à jouer avec tout ça.

    L'important c'est d'exprimer clairement la pensée du lecteur. Non je plaisante... :)

  11. M'sieur l'instituteur,
    Moi j'veux bien aller au fond de la classe avec Cochonfucius :)

  12. Salut compagnon
    Yanis revient moi au fond de la classe,
    Cochonfucius est au 1er rang !

  13. Rejoins moi - pardon -
    Mauvaise élève je suis -

  14. Moi je l'apprends aussi j'espère 8 ans je suis en CE2

  15. Il faudrait refaire un autre c'est très utile en 6ème

  16. Elle et trop bien
    Je la conne par coeur

  17. je l'aimais...

  18. je sais par cœur le pelican

  19. quelqu'un aurait des remarques ou comentaires a donner ?

  20. Le soixante-huitard
    A quitté le bar vers la place
    Pour manifester
    Un soir de l’été
    Quelle audace
    Mais c’est un martyr
    Car son avenir
    N’est plus ce qu’il était
    C’est un ouvrier
    Qui de son plein gré
    Vers la France
    A pris ses bagages
    Appris son langage
    Délivrance
    On l’a fait venir
    Mais son avenir
    N’est plus ce qu’il était
    J’ai vécu d’amour
    Presque tous les jours
    Et d’eau fraîche
    J’en suis bien content
    Et avec le temps
    Plus une mèche
    Qui ne veut noircir
    Vu mon avenir
    Est-ce qu’il était

  21. ma sœur et en train dapprendre celle ci en ce1 et moi je lai appris en ce2 et mtn je suis en cm1 et je suis en train dapprendre La girafe de Robert Desnos

Rédiger un commentaire

Robert DESNOS

Portait de Robert DESNOS

Robert Desnos est un poète français, né le 4 juillet 1900 à Paris et mort du typhus le 8 juin 1945 au camp de concentration de Theresienstadt, en Tchécoslovaquie à peine libéré du joug de l’Allemagne nazie. Autodidacte et rêvant de poésie, Robert Desnos est introduit vers 1920 dans les milieux littéraires modernistes et... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto