Poème 'Les saturnales d’Encelade' de ATOS

Accueil > Les membres > Page de poésie de ATOS > Les saturnales d’Encelade

Les saturnales d’Encelade

ATOS

Ton visage pris dans la glace voyait la nuit se refléter.
Les griffes du cèdre plongeaient dans le silence
et dans l’écume du ciel
une étoile jetait le cuivre de ses anneaux.
Sous la voûte des chênes, le gris se jouait de cet accord.
La rose de plâtre poursuivait sa danse dans l’encre des ombres.
Le carillon avait déposé son alarme.
Sur un bord luisant de marbre , il reposait.
Mon reflet, sur ton visage, brisa la glace qui te retenait.
Tu entras dans le songe que j’étais venu ici te porter.
En ce soir,
Sur une lande fraîche et blanche,
les corps se retrouvaient.
_____________________________

Encelade, l’astre le plus brillant du système solaire, satellite de Saturne.

Il neige sur Encelade depuis au moins 100 millions d’années….

____________________________________

« Puisse la neige ne jamais disparaître… »
Jean Audouard – « D’où les loups… »

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS