Poème 'Mandoline' de Claudel

Mandoline

Claudel

Au crépuscule du jour, un soir,
J’entendis sur la haute colline
Les sons joyeux d’une mandoline
Jouant un air gaillard du terroir.

Je marchai sur le sentier battu
Vers ce doux récital de prestige
Dans un trouble tournis de vertige
Et douloureusement courbatu.

Arrivée au sommet de la crête,
Une jolie fille du village
Jouait une rengaine sans âge.

Les sons virevoltaient dans ma tête
Comme une bête en cage, un félin ;
Elle fit un sourire câlin.

Tous droits réservés © Claude Lachapelle / avril 2018

Poème préféré des membres

prpla1 et Bellopes ont ajouté ce poème parmi leurs favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Claudel

Image de Claudel

Nom : Lachapelle

Prénom : Claude

Naissance : non renseigné

Présentation : Je suis né au Canada à Drummondville dans la province de Québec. J'ai composé 250 pièces musicales pour différents instruments de l'orchestre. Depuis 1992, j'ai réalisé 20 CD (non-commercial).

Accéder à sa page de poésie

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS