Poème 'Me soit amour ou rude, ou favorable' de Joachim DU BELLAY dans 'L'Olive'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Joachim DU BELLAY > Me soit amour ou rude, ou favorable

Me soit amour ou rude, ou favorable

Joachim DU BELLAY
Recueil : "L'Olive"

Me soit amour ou rude, ou favorable,
Ou haut, ou bas me pousse la fortune,
Tout ce, qu’au cœur je sens pour l’amour d’une,
Jusqu’à la mort, et plus, sera durable.

Je suis le roc de foi non variable,
Que vent, que mer, que le ciel importune,
Et toutefois adverse, ou opportune
Soit la saison, il demeure imployable.

Plutôt voudra le diamant apprendre
À s’amollir de son bon gré, ou prendre
Sous un burin de plomb, diverse forme,

Que par nouveau ou bonheur, ou malheur
Mon cœur, où est de votre grand’ valeur
Le vrai portrait, en autre se transforme.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Joachim DU BELLAY

Portait de Joachim DU BELLAY

Joachim du Bellay est un poète français né vers 1522 à Liré en Anjou, et mort le 1er janvier 1560 à Paris. Sa rencontre avec Pierre de Ronsard fut à l’origine de la formation de la « Pléiade », groupe de poètes auquel Du Bellay donna son manifeste, « la Défense et illustration de la langue... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto