Poème 'N' de Paul ÉLUARD dans 'Poésie et vérité'

N

Paul ÉLUARD
Recueil : "Poésie et vérité"

I

À quoi penses-tu ?
Je pense au premier baiser que je te donnerai.

II

Baisers semblables aux paroles du rêveur
Vous êtes au service des forces inventées.

III

Aux rues de petites amours
Les murs finissent en nuit noire
J’aime
Et mes rideaux sont blancs.

IV

Sans éclat et douce à son nid
Elle apparaît dans un sourire.

V

Le 21 du mois de juin 1906
À midi
Tu m’as donné la vie.

VI

J’ai dit facile et ce qui est facile
C’est la fidélité.

VII

Il faut la voir au dur soleil grevé de roches inaccessibles
Il faut la voir en pleine nuit
Il faut la voir quand elle est seule.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Paul ÉLUARD

Portait de Paul ÉLUARD

Paul Éluard, de son vrai nom Eugène Émile Paul Grindel (14 décembre 1895 à Saint-Denis – 18 novembre 1952 à Charenton-le-Pont ), est un poète français. C’est à l’âge de vingt et un ans qu’il choisit le nom de Paul Éluard, hérité de sa grand-mère, Félicie. Il adhère au dadaïsme et est l’un des... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto