Poème 'Novembre' de Charles CROS dans 'Le collier de griffes'

Novembre

Charles CROS
Recueil : "Le collier de griffes"

Je te rencontre un soir d’automne,
Un soir frais, rose et monotone.
Dans le parc oublié, personne.

Toutes les chansons se sont tues :
J’ai vu grelotter les statues,
Sous tant de feuilles abattues.

Tu es perverse. Mais qu’importe
La complainte pauvre qu’apporte
Le vent froid par-dessous la porte.

Fille d’automne tu t’étonnes
De mes paroles monotones…
Il nous reste à vider les tonnes.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2022 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS