Poème 'Obsolescence' de FAB

Obsolescence

FAB

De sujet à objet, j’ai presque tout perdu
Mon souffle et mon esprit autrefois si rebelle
Pour l’intelligence et un corps artificiels
De réseaux et cellules. Avant l’individu

Était libre, éperdu par la mort attendue
Tout au long de la vie ne paraissant si belle
Que dans ce qu’elle offrait, ardue, immatérielle :
Philosophie, Amour, Poésie confondus.

Mais d’objet à sujet, voici l’obsolescence
De la machinerie qui se joue de l’essence
De notre identité. Un être à compléter ?

Défaut existentiel. En mon âme et conscience,
Je doute quelquefois des progrès de la Science
Et de l’évolution de notre Humanité.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS