Poème 'Oiseaux' de Aimé CÉSAIRE dans 'Ferrements'

Oiseaux

Aimé CÉSAIRE
Recueil : "Ferrements"

L’exil s’en va ainsi dans la mangeoire des astres
portant de malhabiles grains aux oiseaux nés du temps
qui jamais ne s’endorment jamais
aux espaces fertiles des enfances remuées

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Jardin d'hiver
    ---------------

    Pendant les mois d'hiver, au jardin sans abeilles,
    Parfois, prématuré, un feuillage s'éveille ;

    Je ne le blâme point : il a vu la lumière
    Et cru que revenait la chaleur printanière.

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS