Poème 'Où que je tourne l’oeil, soit vers le Capitole' de Joachim DU BELLAY dans 'Les Regrets'