Poème 'Pauvre garçon (avec des mots pour la frime)' de marisolle

Accueil > Les membres > Page de poésie de marisolle > Pauvre garçon (avec des mots pour la frime)

Pauvre garçon (avec des mots pour la frime)

marisolle

Tout le monde disait de lui : « c’est un béjaune, il faut tout lui apprendre »

Il avait pourtant 25 ans et ne savait pas grand chose de la vie. Inexpérimenté, paresseux, il rasait les murs quand il sortait.

D’ailleurs, il ne sortait qu’à la tombée de la nuit car il était caligynéphobe depuis des années, depuis exactement sa dernière caméo dans le film

« la plus belle femme du monde » ce qui veut tout dire !

Alors, la nuit, il ne risquait pas de rencontrer ces créatures maléfiques qui l’avaient tellement ridiculisé qu’il en était devenu catagélophe.

Pour se consoler, il avait choisi de changer son fusil d’épaule et de collectionner un certain nombre d’articles plus curieux les uns que les autres : de buttappoenophile dans un premier temps, il avait acquis ensuite le statut de chartasignopaginophile ensuite, ce qui était certainement moins onéreux et plus valorisant, mais non moins compliqué à imprimer sur une carte de visite !

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS