Poème 'Poussez-vous' de marisolle

Poussez-vous

marisolle

Poussez-vous, Monsieur,

vous me cachez la vue.

Avec votr’ grande silhouette

je ne vois pas plus loin

que le bout de votre jaquette.

Poussez-vous, vous dis-je.

Mais vous ne m’entendez ?

Faut-il vous le crier ?

Aaaaaahhh ! Enfin,

vous vous décidez,

inutile de vous retourner,

partez droit devant,

d’autres vous attendent.

Pour moi, c’en est assez,

Je vous ai assez aimé,

choyé, chouchouté.

Notre escale est finie.

Et Vous me cachez la vue

de celui qui vient là-bas.

Votre travail, ici, est terminé.

Vous l’avez mené à bien.

Partez à présent,

je vais aller vers celui

qui s’en vient, encore

dans la brume, c’est certain,

mais demain ou le jour d’après,

je le connaitrai enfin.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS