Poème 'Quelqu’un pleure…' de guillaumePrevel

Quelqu’un pleure…

guillaumePrevel

Quelqu’un se presse sur mon cœur
Et griffe mon âme de sons lacrymatoires
En pleurant des rires vexatoires
De la foule au dédain de malheur!

Quelqu’un se presse en mon chœur
En frôlant mon esprit libéré;
Des coups, des moqueries et de la méchanceté,
Et je lui ouvre mon asile au tapis de fleurs!

Quelqu’un pleure et le vent de l’automne
Me porte la mélopée funèbre de sa vie,
Et je tends ma main dans la brume monotone,

Pour secourir ce voyageur perdu de l’humanité,
Afin de le remettre sur le chemin de l’espoir doré,
En l’éloignant des sentiers où se perd sa jeunesse noire!

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS