Poème 'Sanglots pâles' de guillaumePrevel

Sanglots pâles

guillaumePrevel

Fragile à tes pieds mon regard semble perdu
Et mon âme silencieuse est à l’écoute.
Les étoiles dans le ciel passent et dégouttent
De la voûte astrale comme des amours éperdus

Fragile à tes pieds, je suis à l’écoute
Des vents, des frissons et de la passion.
Je suis gai, ivre. plein de rêve et d’illusion
Loin de la menace sonore qui me coûte

Et j’oublie le temps, les heures, les saisons
Et les endroits aimés, les maisons
Qui me rendaient heureux, mais ne sont plus,

Que de vagues souvenirs aux sanglots pâles.
Fragile à tes pieds mes soupirs semblent des râles
Qui se perdent dans la nuit et la voûte étoilée…

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS