Poème 'Sonnet pour un con' de guillaumePrevel

Sonnet pour un con

guillaumePrevel

Il avait la mine patibulaire
Le front bas et inintelligent
Son parler n’était pas élégant
Et il avait le regard fourbe et un mauvais air

Son nom résonnait comme un sobriquet
Il était lâche et sans fierté
Et il avait ma foi bien mérité
Ces surnoms qui le rendaient encore plus laid

C’était un de ces misérables
Que l’on rencontre communément
Comme un étron dans le sable

Il n’avait vraiment rien pour plaire
Cet individu sans dimension
Qui était la pire vermine sur cette terre.

8 Avril 2016

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS