Poème 'Sur la nappe ouvragée où le festin s’exalte' de Jean MORÉAS dans 'Les Syrtes'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Jean MORÉAS > Sur la nappe ouvragée où le festin s’exalte

Sur la nappe ouvragée où le festin s’exalte

Jean MORÉAS
Recueil : "Les Syrtes"

Sur la nappe ouvragée où le festin s’exalte,
La venaison royale alterne aux fruits des îles ;
Dans les chypres et les muscats de Rivesalte,
Endormeur des soucis, ô Léthé, tu t’exiles.

- Mais l’antique hippogriffe au vol jamais fourbu,
M’a porté sur son aile à la table des dieux ;
Et là, dans la clarté sidérale, j’ai bu,
A pleine urne, les flots du nectar radieux.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto