Poème 'Thérapeutique' de Louis MÉNARD dans 'Rêveries d’un païen mystique'

Thérapeutique

Louis MÉNARD
Recueil : "Rêveries d’un païen mystique"

J’ai lu, je ne sais où, la légende amoureuse
De Raymond Lulle : on dit qu’un jour il rencontra
Une femme fort belle, et l’amour pénétra
Dans son cœur calme, et vint troubler sa vie heureuse.

Il quitta, comme Faust, la route ténébreuse
De l’austère science, et son amour dura
Jusqu’au jour où l’objet qu’il aimait lui montra
Son sein, que dévorait une lèpre hideuse.

Miroirs de volupté, beaux lacs aux flots d’azur
Où se cache toujours quelque reptile impur,
Anges d’illusion, démons au corps de femmes,

Sirènes et Circés, qu’il est triste le jour
Où, pour guérir nos cœurs du poison de l’amour,
Vous nous montrez à nu la lèpre de vos âmes !

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Thérapeutique apparait pour la première fois dans le recueil "Poèmes", sous le titre "À Leconte de Lisle". Il n'apparait pas sur le site pour ne pas être en doublon.

  2. Ô merveilleuse et hypocrite misogynie! Résumée, version moderne en :"Toutes des salopes" :-)

Rédiger un commentaire

Louis MÉNARD

Portait de Louis MÉNARD

Louis-Nicolas Ménard, né à Paris le 19 octobre 1822 et mort à Paris le 9 février 1901, est un écrivain et poète français. Condisciple de Baudelaire au lycée Louis-le-Grand, il entra ensuite à l’École normale. Peu après avoir publié en 1843 un ouvrage intitulé « Prométhée délivré » sous le... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto