Poème 'Un jour, quand de lyver l’ennuieuse froidure' de Jean-Antoine de BAÏF dans 'Amours de Francine'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Jean-Antoine de BAÏF > Un jour, quand de lyver l’ennuieuse froidure

Un jour, quand de lyver l’ennuieuse froidure

Jean-Antoine de BAÏF
Recueil : "Amours de Francine"

Un jour, quand de l’yver l’ennuieuse froidure
S’atiedist, faisant place au printems gracieux,
Lorsque tout rit aux champs, et que les prez joyeux
Peingnent de belles fleurs leur riante verdure ;

Près du Clain tortueux, sous une roche obscure,
Un doux somme ferma d’un doux lien mes yeux.
Voyci en mon dormant une clairté des cieux
Venir l’ombre enflâmer d’une lumiere pure.

Voyci venir des cieux, sous l’escorte d’Amour,
Neuf nymphes qu’on eust dit estre toutes jumelles ;
En rond aupres de moy elles firent un tour.

Quand l’une, me tendant de myrte un verd chapeau,
Me dit : Chante d’amour d’autres chansons nouvelles,
Et tu pourras monter à nostre sain coupeau.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Oiseaux d’inframonde
    ----------------------

    Ici, point de chaleur, ni d’extrême froidure ;
    Pas un herbage au sol, pas un nuage aux cieux,
    Nul arbre, nulle fleur ne se montre à nos yeux,
    L’inframonde n’est pas un havre de verdure.

    Des oiseaux, cependant, dans l’atmosphère obscure,
    Animent de leur vol les ombres de ces lieux ;
    Et moi, j’aime leur chant qui jamais, jusqu’à Dieu,
    Ne peut faire monter ses quelques notes pures.

    Souvent leurs douces voix s’élèvent tour à tour,
    Pour parler de labeur et pour parler d’amour,
    Plus douces que le son de deux flûtes jumelles ;

    Ils sont les troubadours de ce sombre château,
    Si je l’ose, j’irai leur demander, bientôt,
    De bien vouloir m’apprendre une chanson nouvelle.

Rédiger un commentaire

Jean-Antoine de BAÏF

Portait de Jean-Antoine de BAÏF

Jean-Antoine de Baïf, né à Venise le 19 février 1532, de mère inconnue, et mort à Paris le 19 septembre 1589, est un poète français. Fils de Lazare de Baïf, Jean-Antoine de Baïf, ami de Pierre de Ronsard et membre de la Pléiade, se distingue comme le principal artisan de l’introduction, en France, d’une... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto