Poème 'Vie en loques' de CathyVole

Vie en loques

CathyVole

J’ai un jour vu ma vie en loques
Alors que nous dînions ensemble
Et rien que de l’écrire j’en tremble
Tant cette vision me fut un choc

Une lente et infinie tristesse
Vallonnaient nos soirées sans goût
Nos gestes épris devenus mous
Retombaient morts dans leur détresse

C’était comme si tous nos efforts
A vivre ensemble au quotidien
S’étaient doucement mués en rien
En rien qu’on puisse aimer encore

Dans notre appartement cossu
Tranquille comme un tableau bourgeois
Le confort avait fait sa loi
Mais ne nous réconfortait plus

Macération dans un bocal
Dont le jus devenait acide
Des petits comptes mesquins et vides
Rongeaient à l’os notre idéal

Je te chargeais de tous mes maux
Je ne comptais plus que nos tares
Tes mots étaient toujours trop rares
Je ne disais plus rien de beau

Quant au lit, il ne logeait guerre
Que nos solitudes espacées
Là même où nos peaux enlacées
S’admiraient à draps découverts

Oui, nous nous étions aimés un jour
Et nous sommes endormis contents
Contents d’avoir aimé autant
Pensant qu’autant c’était toujours

Mais c’était sans compter le verre
Qui de cristal devint opaque
C’est dans le noir que l’on attaque
Celui qu’on croit un adversaire

Estropiée devant la scène
Funeste de cette vie en lambeaux
Mon coeur malade fut pris de hauts
Et je te vis soudain très blème

Voyais-tu la même chose que moi?
Défiant alors mes yeux trompeurs
Qui m’avaient pris la place du coeur
Je balayai tous ces gravats

Mai 2017

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS