Poème 'Voilà' de marisolle

Voilà

marisolle

Ils sont deux. Deux artistes dans l’atelier à s’agiter autour d’une œuvre singulière.
Un immense manuscrit dont ils composent ligne après ligne, image après image, note après note, couleur après couleur, matériaux divers, mots après mot, pendant des semaines, des mois, des années, un ensemble hétéroclite.
Cependant, quand on le regarde, on est saisi d’une sorte d’enchantement, une forme de poésie s’en dégage même si parfois, on y trouve des larmes et du sang.
Une musique également, des accords, désaccords, mais toujours remis sur le métier : un art de la conversation subtile, enchanteur, frustrant parfois, roman incompris, histoire d’une vie mais plus encore.
Parfois, surgit une note plus haute que les autres, des notes d’harmonie et l’on ferme les yeux pour mieux entendre.
Et plus ils le déroulent, plus vous découvrez une logique, implacable, que personne d’autre qu’eux ne peut comprendre.
Sorte de dialogue en une langue bizarre, n’ayant de signification que pour eux-mêmes.
Ils s’agitent toujours, ils sont sur la dernière image, la dernière ligne, le dernier mot : le mot de la fin : VOILA.
Alors, tous deux, dans un élan fraternel, se mettent à rire, à rire, d’un rire tonitruant car ils sont gagné, vaincu les difficultés, le sort, les c’est pas possible. Ils dansent dans une sorte d’ivresse d’un avenir autre, d’une autre histoire :
Et hurlent à s’en péter les cordes vocales : OLE !!!!!

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS