Poème 'Voiles – III' de ATOS

Voiles – III

ATOS

Leurs écailles en bagage
les hommes peignent leurs rivages.

Du drap en poupe, moussaillon !
Et pour nos rêves….
bien haut
poings de soute !

Hé ! Mains tenantes !
Saisissez pleinement votre route !

Poème accompagnant le triptyque «voiles» de Jacques Kerzanet, œuvre «pictura poesis».
Cette œuvre s’intègre dans la manifestation «tôt’ bernes déor» organisée par l’association
Lumières de Jade, « la mesing de l’écluz’yeuille », Beauvoir sur mer. Nov-dec 2013.

Des icebergs de voiles comme rivages

Jacques KERZANET - Des icebergs de voiles comme rivages - Huile translucide à la brosse pour fonds et aplats au couteau - Sur cartonnette - 120x80cm - septembre 2013

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS