Poème 'Vu le soin ménager dont travaillé je suis' de Joachim DU BELLAY dans 'Les Regrets'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Joachim DU BELLAY > Vu le soin ménager dont travaillé je suis

Vu le soin ménager dont travaillé je suis

Joachim DU BELLAY
Recueil : "Les Regrets"

Vu le soin ménager dont travaillé je suis,
Vu l’importun souci qui sans fin me tourmente,
Et vu tant de regrets desquels je me lamente,
Tu t’ébahis souvent comment chanter je puis.

Je ne chante, Magny, je pleure mes ennuis,
Ou, pour le dire mieux, en pleurant je les chante;
Si bien qu’en les chantant, souvent je les enchante :
Voilà pourquoi, Magny, je chante jours et nuits.

Ainsi chante l’ouvrier en faisant son ouvrage,
Ainsi le laboureur faisant son labourage,
Ainsi le pèlerin regrettant sa maison,

Ainsi l’aventurier en songeant à sa dame,
Ainsi le marinier en tirant à la rame,
Ainsi le prisonnier maudissant sa prison.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Lampassé d'or
    ------------------

    Excellent orateur, lampassé d'or je suis,
    Trouver la fin d'un vers jamais ne me tourmente,
    Mon parchemin n'est pas de ceux qui se lamentent ;
    Belle prose et beaux vers administrer je puis.

    Que liesse me prenne, ou que j'aie des ennuis,
    Ma plume d'un beau trait les célèbre et les chante ;
    Les gens trouvent ces mots, et cela les enchante,
    J'y songe tous les jours, et j'en rêve la nuit.

    Dès lors, jour après jour, se bâtit cet ouvrage,
    Ainsi que se prolonge un patient labourage,
    Comme on voit s'élever les murs d'une maison.

    Cela fait tantôt rire un galérien qui rame
    Et tantôt, un rhapsode obsédé d'une dame ;
    Voyez, cet univers n'est pas une prison !

Rédiger un commentaire

Joachim DU BELLAY

Portait de Joachim DU BELLAY

Joachim du Bellay est un poète français né vers 1522 à Liré en Anjou, et mort le 1er janvier 1560 à Paris. Sa rencontre avec Pierre de Ronsard fut à l’origine de la formation de la « Pléiade », groupe de poètes auquel Du Bellay donna son manifeste, « la Défense et illustration de la langue... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto