Poème 'A ma douleur' de guillaumePrevel

A ma douleur

guillaumePrevel

C’est une ennemie fidèle
Qui enserre ma joie de vivre
Dans une prison où veille une vouivre,
Qui arrache à mon espoir ses ailes.

Ah! Maudite et pernicieuse douleur;
A la patience sereine et latente
A l’esprit malveillant et à l’âme méchante!
Bourreau au sombre travail qui ne compte ses heures

Ah! Ma douleur ennemie;
Je souhaite ardemment ton départ
Pour connaître le repos du soir tard

Ah! Maudite qui éveille ma douleur;
Qui gâche mes jours et mon humeur
Quitte mon corps possédé sans prendre de retard!

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS