Poème 'À Pierrot les grandes feuilles sur le fait des « Dieux verts »' de Robert DESNOS dans 'À la caille'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Robert DESNOS > À Pierrot les grandes feuilles sur le fait des « Dieux verts »

À Pierrot les grandes feuilles sur le fait des « Dieux verts »

Robert DESNOS
Recueil : "À la caille"

Pierrot tu jactes bien et, verts comme des dos,
Tes sacrés nom de dieu de Bons Dieux ont la touche
Qui chante à ma mousmée. Elle en rote, elle en louche
Elle en jouit dans sa loque et palpite du pot.

Quant à moi, pour le gringue ayant peu d’à-propos,
Ne m’en ressentant pas pour enculer des mouches,
Je la boucle en serrant ma pipe entre les touches
Mais j’estime tes Grecs des durs et des francos.

La mère Guette-au-Trou qui depuis trente berges
Fait son blé des bitards enfournés par nos verges
Peut s’habiller. Jamais les sœurs qui font le tas

Ne pourront chier des mecs comme ceux dont tu causes
Autant pisser du pive ou dégraisser son prose
D’un colombin doré reniflant les lilas.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Très beau texte que je recommande vivement aux écoles, de la rue...

  2. La langue Devaux
    ----------------------

    Que saurions-nous des dieux sans l'bouquin à Pierrot ?
    Aphrodite se barre, Héphaïstos se touche,
    Zeus à maint popotin y colloque une louche,
    C'est le langage vert, c'est la langue Devaux.

Rédiger un commentaire

Robert DESNOS

Portait de Robert DESNOS

Robert Desnos est un poète français, né le 4 juillet 1900 à Paris et mort du typhus le 8 juin 1945 au camp de concentration de Theresienstadt, en Tchécoslovaquie à peine libéré du joug de l’Allemagne nazie. Autodidacte et rêvant de poésie, Robert Desnos est introduit vers 1920 dans les milieux littéraires modernistes et... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto