Poème 'A une prostituée' de guillaumePrevel

A une prostituée

guillaumePrevel

Beauté solitaire et lugubre du soir
Tu hantes dans l’angoisse les rues sales
Pour attirer ce misérable animal
Qu’est l’Homme! celui-ci d’un regard vicieux, noir

Et insistant te fait rapidement comprendre
Qu’il peut-être la source de ta rétribution!
Ange nocturne à la splendeur déchue; fruit de la damnation
Ton corps souple ressemble à s’y méprendre

A celui magnifique d’une louve
Où sous tes seins splendides
L’Enfer puise son énergie, gronde et couve

Beauté perdue de l’humanité
Reflet blafard de la misère sociale
Un jour je t’arracherai à l’esclavage d’un geste de charité.

10 OCTOBRE 2015

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS