Poème 'Actéon' de guillaumePrevel

Actéon

guillaumePrevel

Actéon toi dont le pauvre regard s’est égaré
Sur la beauté parfaite d’une divinité
Et qui pour un malheureux sein dévoilé
La belle Artémis t’a changé
D’une punition sans compassion en animal de battue.
Actéon! Pauvre chasseur qui l’avais surprise nue
Prenant son bain, d’une cruelle ironie tu fus
Dans une logique impitoyable et imprévue
Dévoré sans pitié tout cru
Après une longue course lasse
Par tes propres chiens de chasse
Actéon toi le métamorphosé
Au doux crime éventé
Tu es mort d’avoir aimé
Une inaccessible beauté.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS