Poème 'Affimation' de marisolle

Affimation

marisolle

Tu as cru ma belle,

en son amitié.

Que croyais-tu donc

en réalité ?

Que ce serait tout simple ?

Que, sur un pied d’égalité,

vous iriez par les chemins

de la vie ?

Illusion, mon coeur !

C’est juste un jeu cruel

où si tu lui cèdes,

tu détruiras tout

ce pourquoi

tu as tant souffert.

Plutôt l’oublier

et marcher la tête

haute,

garder présent à l’esprit,

toutes les souffrances

passées,

ne rien oublier.

Sinon, ce serait s’annihiler

se galvauder

perdre son talent

te perdre aussi

en même temps.

Qu’il vienne s’il le veut

et il sera accueilli

comme un ami cher,

le seul digne de ce nom

mais que jamais,

oh,jamais, il ne t’impose

de te renier.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS