Poème 'Ah! ce vent du large puissant qui me fait revivre' de guillaumePrevel

Accueil > Les membres > Page de poésie de guillaumePrevel > Ah! ce vent du large puissant qui me fait revivre

Ah! ce vent du large puissant qui me fait revivre

guillaumePrevel

Je ne suis pas fait pour vivre en ville
Je ne suis pas fait pour vivre ici
Entouré de murs sales et gris
Tristesse, ennui, regards débiles

La ville inhumaine ne m’a rien apportée
Seule la violence, l’injustice et la mort
Règnent dans cet enclos sans tête ni corps
Je n’étais pas fait pour vivre déporté

Loin de ma source de joie et ma vie maintenant divague
Ah! ce vent du large puissant qui me fait revivre
Qui arrachent des embruns aux crêtes des vagues

Je ne suis pas fait pour vivre sans elle
Loin de la mer source de ma vie
La mer, je ne sais ce que je deviendrai sans elle

25 Décembre 2017

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Merci Guillaume !

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS