Poème 'Au même (A un fondateur de ville)' de José-Maria de HEREDIA dans 'Les Trophées'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de José-Maria de HEREDIA > Au même (A un fondateur de ville)

Au même (A un fondateur de ville)

José-Maria de HEREDIA
Recueil : "Les Trophées"

Qu’ils aient vaincu l’Inca, l’Aztèque, les Hiaquis,
Les Andes, la forêt, les pampas ou le fleuve,
Les autres n’ont laissé pour vestige et pour preuve
Qu’un nom, un titre vain de comte ou de marquis.

Toi, tu fondas, orgueil du sang dont je naquis,
Dans la mer caraïbe une Carthage neuve,
Et du Magdalena jusqu’au Darien qu’abreuve
L’Atrato, le sol rouge à la croix fut conquis.

Assise sur son île où l’Océan déferle,
Malgré les siècles, l’homme et la foudre et les vents,
Ta cité dresse au ciel ses forts et ses couvents ;

Aussi tes derniers fils, sans trèfle, ache ni perle,
Timbrent-ils leur écu d’un palmier ombrageant
De son panache d’or une Ville d’argent.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Tant de jours ont passé depuis que je naquis ;
    Tant de flots ont coulé sous les ponts des grands fleuves,
    Tant de jours, tant de nuits, tant de joies, tant d’épreuves
    Que je ne sais plus bien ce qui demeure acquis

    Et ce qui est perdu. Le peu que j’ai conquis
    Ne mérita jamais que nul ne s’en émeuve,
    Des riens, un vers traduit ou une chanson neuve...
    Mais peut-être viendront d’autres instants exquis :

    L’instant où la pensée plus calmement déferle,
    L’instant qui est rempli du murmure du vent,
    Plus doux que la rumeur d’un antique couvent ;

    L’instant où, dans les bois, on voit courir un merle,
    Et le déclin du jour où tout va s’ombrageant,
    Et la nuit, simplement, sous la lune d’argent.

Rédiger un commentaire

José-Maria de HEREDIA

Portait de José-Maria de HEREDIA

José-Maria de Heredia (né José María de Heredia Girard 1842-1905) est un homme de lettres d’origine cubaine, naturalisé français en 1893. En tant que poète, c’est un des maîtres du mouvement parnassien, véritable joaillier du vers. Son œuvre poétique est constituée d’un unique recueil, « Les... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto