Poème 'Ce jourd’huy du Soleil la chaleur alteree' de Etienne de LA BOETIE dans 'Vers françois'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Etienne de LA BOETIE > Ce jourd’huy du Soleil la chaleur alteree

Ce jourd’huy du Soleil la chaleur alteree

Etienne de LA BOETIE
Recueil : "Vers françois"

Ce jourd’huy du Soleil la chaleur alteree
A jauny le long poil de la belle Ceres :
Ores il se retire ; et nous gaignons le frais,
Ma Marguerite et moy, de la douce seree,

Nous traçons dans les bois quelque voye esgaree :
Amour marche devant, et nous marchons apres.
Si le vert ne nous plaist des espesses forests,
Nous descendons pour voir la couleur de la pree ;

Nous vivons francs d’esmoy, et n’avons point soucy
Des Roys, ny de la cour, ny des villes aussi.
Ô Medoc, mon païs solitaire et sauvage,

Il n’est point de païs plus plaisant à mes yeux :
Tu es au bout du monde, et je t’en aime mieux ;
Nous sçavons apres tous les malheurs de nostre age.

Poème préféré des membres

AuriSacraFames a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Ne sois, muse d'Étienne, oncques trop altérée ;
    Le barde t'offrira de son meilleur vin frais,
    Si tu vas le rejoindre en un endroit discret
    Pour passer, en amis, une longue soirée.

    N'aie nulle peur de lui, ne sois point égarée :
    Étienne est un bon gars, bien que sans grands apprêts.
    Il aime se tenir à l'ombre des forêts,
    Ou dans une prairie bellement arborée.

    Si tu vis avec lui, tu vivras sans souci,
    Tu auras de la viande et du dessert aussi,
    Ainsi que la primeur de sonnets bien sauvages.

    Que le poète, donc, trouve grâce à tes yeux ;
    Comme franc compagnon, c'est ce qu'on fait de mieux,
    Lui qui est à présent dans la fleur de son âge.

Rédiger un commentaire

Etienne de LA BOETIE

Portait de Etienne de LA BOETIE

Étienne de La Boétie, né à Sarlat le 1er novembre 1530 et mort à Germignan, dans la commune du Taillan-Médoc, près de Bordeaux le 18 août 1563, était un écrivain français. Fils d’un lieutenant particulier du sénéchal du Périgord, et d’une famille de magistrats, Étienne de la Boétie grandit dans un milieu éclairé.... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto