Poème 'Jà reluisoit la benoiste journee' de Etienne de LA BOETIE dans 'Vingt neuf sonnetz'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Etienne de LA BOETIE > Jà reluisoit la benoiste journee

Jà reluisoit la benoiste journee

Etienne de LA BOETIE
Recueil : "Vingt neuf sonnetz"

Jà reluisoit la benoiste journee
Que la nature au monde te devoit,
Quand des thresors qu’elle te reservoit
Sa grande clef te feust abandonnee.

Tu prins la grace à toy seule ordonnee,
Tu pillas tant de beautez qu’elle avoit,
Tant qu’elle fiere, a lors qu’elle te veoit,
En est par fois elle mesme estonnee.

Ta main de prendre en fin se contenta,
Mais la nature encor te presenta,
Pour t’enrichir, ceste terre où nous sommes.

Tu n’en prins rien : mais, en toy tu t’en ris,
Te sentant bien en avoir assez pris
Pour estre ici royne du coeur des hommes.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Etienne de LA BOETIE

Portait de Etienne de LA BOETIE

Étienne de La Boétie, né à Sarlat le 1er novembre 1530 et mort à Germignan, dans la commune du Taillan-Médoc, près de Bordeaux le 18 août 1563, était un écrivain français. Fils d’un lieutenant particulier du sénéchal du Périgord, et d’une famille de magistrats, Étienne de la Boétie grandit dans un milieu éclairé.... [Lire la suite]

© 2016 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto