Poème 'Ce n’est pas vers l’azur …' de Jean MORÉAS dans 'Les Stances'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Jean MORÉAS > Ce n’est pas vers l’azur …

Ce n’est pas vers l’azur …

Jean MORÉAS
Recueil : "Les Stances"

Ce n’est pas vers l’azur que mon esprit s’envole :
Je pense à toi, plateau hanté des chevriers.
Aux pétales vermeils, à la blanche corolle,
Je préfère le deuil de tes genévriers.

Noir plateau, ce qui berce une audace rendue,
Ce n’est point le zéphyr sur les flots de la mer,
C’est la plainte du vent sur ta morne étendue
Où je voudrais songer prisonnier de l’hiver.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Je reste en ce jardin dans la fraîcheur du soir,
    D'avoir un peu de pluie je caresse l'espoir.
    L'hirondelle, en son vol, semble appeler l'orage.
    *
    Très jeune, j'adorais cet endroit merveilleux
    Et je l'aime toujours, alors que je suis vieux
    Et que j'y ai laissé pousser l'herbe sauvage.

Rédiger un commentaire

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto