Poème 'Chanson des sculpteurs' de Charles CROS dans 'Le coffret de santal'

Chanson des sculpteurs

Charles CROS
Recueil : "Le coffret de santal"

Proclamons les princip’s de l’art!
Que tout l’mond’ s’épanche!
Le marbre est un’ matière à part,
Y en n’a pas d’plus blanche.

Proclamons les princip’s de l’art!
Que personn’ ne bouge!
La terr’ glais’, c’est comm’ le homard;
Quand c’est cuit, c’est rouge.

Proclamons les princip’s de l’art!
Que tout l’mond’ s’amuse!
Le bronz’ dure, à moins qu’ par hasard,
Pour des cloch’s on n’ l’use.

Proclamons les princip’s de l’art!
Que tout l’mond’ se soûle!
Quoique l’ plâtr’ soit un peu blafard,
Il coul’ bien dans l’moule.

Proclamons les princip’s de l’art!
Que tout l’mond’ s’entende!
Les contours des femm’s, c’est du lard,
La chair, c’est d’ la viande.

Poème préféré des membres

karo02 a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Proclamons les lois d'l'écriture,
    Attention au style :
    Faut des gags, faut pas trop d'culture,
    Faut écrire utile.

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS