Poème 'Chanson des sculpteurs' de Charles CROS dans 'Le coffret de santal'

Chanson des sculpteurs

Charles CROS
Recueil : "Le coffret de santal"

Proclamons les princip’s de l’art!
Que tout l’mond’ s’épanche!
Le marbre est un’ matière à part,
Y en n’a pas d’plus blanche.

Proclamons les princip’s de l’art!
Que personn’ ne bouge!
La terr’ glais’, c’est comm’ le homard;
Quand c’est cuit, c’est rouge.

Proclamons les princip’s de l’art!
Que tout l’mond’ s’amuse!
Le bronz’ dure, à moins qu’ par hasard,
Pour des cloch’s on n’ l’use.

Proclamons les princip’s de l’art!
Que tout l’mond’ se soûle!
Quoique l’ plâtr’ soit un peu blafard,
Il coul’ bien dans l’moule.

Proclamons les princip’s de l’art!
Que tout l’mond’ s’entende!
Les contours des femm’s, c’est du lard,
La chair, c’est d’ la viande.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Proclamons les lois d'l'écriture,
    Attention au style :
    Faut des gags, faut pas trop d'culture,
    Faut écrire utile.

Rédiger un commentaire

Charles CROS

Portait de Charles CROS

Charles Cros, né à Fabrezan (Aude) le 1er octobre 1842, originaire d’une famille de Lagrasse (Aude) et mort à Paris le 9 août 1888, est un poète et inventeur français. Passionné de littérature et de sciences, il fut un temps, de 1860 à 1863, professeur de chimie à l’Institut parisien des Sourds-Muets, avant de se... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto