Poème 'Charlot mystique' de Louis ARAGON dans 'Feu de joie'

Charlot mystique

Louis ARAGON
Recueil : "Feu de joie"

L’ascenseur descendait toujours à perdre
haleine
et l’escalier montait toujours
Cette dame n’entend pas les discours
elle est postiche
Moi qui songeais à lui parler d’amour
Oh le commis
si comique avec sa moustache et ses sourcils
artificiels
Il a crié quand je les ai tirés
Étrange
Qu’ai-je vu Cette noble étrangère
Monsieur je ne suis pas une femme légère
Hou la laide
Par bonheur nous
avons des valises en peau de porc
à toute épreuve
Celle-ci
Vingt dollars
Elle en contient mille
C’est toujours le même système
Pas de mesure
ni de logique
mauvais thème

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Exploration d'un inframonde
    ------------------------------

    Descendons par le puits en montant dans la cage ;
    Ou alors, empruntons le tunnel incliné.
    Remarquez, sur le mur, le cheval dessiné
    En un temps fort lointain, par un troll du bocage.

    Ne dites pas un mot si des trucs vous surprennent,
    Notez discrètement la chose par écrit ;
    Ne sursautez pas si vous entendez un cri,
    Ce n'est aux visiteurs que les démons s'en prennent.

    Je n'expliquerai pas les règles monétaires ;
    Il s'agit de marchés souvent improvisés,
    Les prix sont suggérés, mais jamais imposés,
    Ici, la possession vous rend propriétaires.

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS