Poème 'Chat' de Paul ÉLUARD dans 'Les Animaux et leurs hommes, les hommes et leurs animaux'

Chat

Paul ÉLUARD
Recueil : "Les Animaux et leurs hommes, les hommes et leurs animaux"

Les Animaux et leurs hommes

Pour ne poser qu’un doigt dessus
Le chat est bien trop grosse bête.
Sa queue rejoint sa tête,
Il tourne dans ce cercle
Et se répond à la caresse.

Mais, la nuit l’homme voit ses yeux
dont la pâleur est le seul don.
Ils sont trop gros pour qu’il les cache
Et trop lourds pour le vent perdu du rêve.

Quand le chat danse
C’est pour isoler sa prison
Et quand il pense
C’est jusqu’aux murs de ses yeux.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Chat de pourpre
    ---------------

    Ce chat, quel animal discret !
    Sa solitude, il la préfère,
    Il aime surtout ne rien faire,
    Jamais un jeu ne le distrait.

    Est-il détenteur de secrets ?
    Est-il le gardien d’un mystère ?
    Comment ferai-je pour lui plaire,
    Je l’ignore, à mon grand regret.

    Mais sur lui je veux bien écrire,
    Bien que ne sachant trop que dire ;
    Il me réchauffe dans le froid.

    Félin songeur, sa vie fut belle,
    Autant que je me le rappelle,
    J’aimerais être un chat, je crois.

Rédiger un commentaire

Paul ÉLUARD

Portait de Paul ÉLUARD

Paul Éluard, de son vrai nom Eugène Émile Paul Grindel (14 décembre 1895 à Saint-Denis – 18 novembre 1952 à Charenton-le-Pont ), est un poète français. C’est à l’âge de vingt et un ans qu’il choisit le nom de Paul Éluard, hérité de sa grand-mère, Félicie. Il adhère au dadaïsme et est l’un des... [Lire la suite]

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS