Poème 'D’Amour d’Amour je fu je fu blessé' de Jean-Antoine de BAÏF dans 'Amours de Méline'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Jean-Antoine de BAÏF > D’Amour d’Amour je fu je fu blessé

D’Amour d’Amour je fu je fu blessé

Jean-Antoine de BAÏF
Recueil : "Amours de Méline"

D’Amour d’Amour je fu je fu blessé,
Et de mon sang la liqueur goute a goute
En chaudes pleurs hors ma playe degoute,
Qui de couler puis le temps n’a cessé.

Je suis d’Amour si bien interessé.
Que peu a peu s’enfuit ma force toute,
Et quelque onguent qu’a ma playe je boute
Sans l’etancher, mon mal ne m’a laissé.

En tel estat ma blessure decline,
Que Machaon de nul just de racine,
N’en pourroyt pas amortir la poyson.

Mais pour guarir, Telephe je devienne,
Toy faite Achil, douce meurtriere mienne,
Qui me navras, donne moy guarison.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Jean-Antoine de BAÏF

Portait de Jean-Antoine de BAÏF

Jean-Antoine de Baïf, né à Venise le 19 février 1532, de mère inconnue, et mort à Paris le 19 septembre 1589, est un poète français. Fils de Lazare de Baïf, Jean-Antoine de Baïf, ami de Pierre de Ronsard et membre de la Pléiade, se distingue comme le principal artisan de l’introduction, en France, d’une... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto