Poème 'Depuis le temps' de marisolle

Depuis le temps

marisolle

Depuis le temps que j’attendais ce jour,
je le voyais heureux, libre d’aimer
et voici qu’aujourd’hui,
ce jour est arrivé
et mon coeur n’a d’envie
que de pleurer.
A gros sanglots, à tire-larmes,
la tête pleine de tous ses mots,
ses poèmes et ses chants,
je ne peux oublier
qu’aujourd’hui vit son départ
à tout jamais, sans espoir de retour.
Bien sûr, il m’a laissé son rire,
sa joie, son amour,
mais sans lui, qu’est-ce donc ?
Sans sa présence,
que puis-je faire ?
Connaître, aimer
mais enfin, c’était lui,
le seul, le plus beau,
le meilleur, dieu et ses saints,
et tous les anges du paradis,
et le voilà qui s’enfuit.
Déjà, je ne le vois plus,
je le cherche dans les nuages
croyant voir son visage,
mais non, il a disparu.
Alors, je me résigne,
sachant que demain, un autre
tout semblable à celui-là
viendra et m’emmènera
dans un univers de merveilles
et il me chantera ses mots,
ses poèmes et ses chants,
et me fera oublier celui-ci
qui s’en alla aujourd’hui.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS