Poème 'Dernier poème' de guillaumePrevel

Dernier poème

guillaumePrevel

Il viendra bien assez tôt le jour
Où je crierai mon dernier poème
Et où mes mains décharnées faibles et blêmes
Ecarteront l’aurore et les crépuscules lourds

Il viendra c’est certain le temps des adieux
Où j’écrierai d’un geste sans force mes derniers vers
Avant de tomber raide et vaincu sous la terre
En espérant des cieux plus radieux

Serai-je seulement prêt à animer la feuille
Une ultime et sublime fois
Sur ce papier d’écritoire où ma douleur se recueille?

Mes mots auront-ils un ton et un souffle prophétique?
En frissonnant sous des accords lyriques
Où serai-je oublier comme tous ceux qui m’ont précédé?

20 septembre 2013

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS