Poème 'Derrière le rideau' de CathyVole

Derrière le rideau

CathyVole

Le fin voile de rideau s’ouvre sur le dehors
Et je la vois courir.
Mêlée aux feuilles jaunies
Qui s’émeuvent et s’envolent comme son corps se délie
Elle s’en va dans l’automne,
Profiter sans remord
De l’assaut de vie qui la propulse si fort
Que j’entends son coeur battre, battre…
Même d’oû je suis.

Cette fille est la force, la santé, l’énergie
Et sa course dit comme elle ignore
Ce trésor
Qui déserte ceux que l’âge ou la maladie
Colle à leur fenêtre,
Ces damnés de la vie
Qui dévorent par les yeux
Le mouvement
Qui les fera renaître
Ou mourir de nostalgie

Novembre 2016

Poème préféré des membres

guillaumePrevel, prpla1 et nellia24 ont ajouté ce poème parmi leurs favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS